Danse du Sensible

« Par l’intermédiaire du geste, vous communiquerez avec les couches les plus profondes de votre psychologie en les stimulant. »

(Michael Chekhov)

danseuse-plage-en-costume-noir-et-blanc

SOMMAIRE (cliquer sur les liens en bleu)

_____________________________________________________________________

PRÉSENTATION DE LA DANSE DU SENSIBLE

Résumé:

La Danse du Sensible(*) est une danse du mouvement intérieur, forme de méditation en mouvement qui vient contacter la part vibrante, essentielle et sensible de l’être. Son approche, toute en douceur, s’appuie sur le relâchement et la lenteur pour développer la capacité à se laisser danser et mouvoir, « é-mouvoir » par la vie. La pratique alterne entre mouvements guidés et libres, lenteur et vitesse naturelle, le toucher et la parole consciente. Elle développe notamment l’ancrage, l’enracinement, l’aisance corporelle, la sensualité, la bienveillance, la douceur, la créativité et l’authenticité. A la croisée des chemins entre danse, méditation, développement personnel et spirituel, la Danse du Sensible est une véritable voie d’éveil par le mouvement.  Elle modifie profondément le rapport à soi et au monde en développant la Présence ainsi que la capacité à apprendre de soi et du monde.

Cette pratique est intimement lié aux séances de Méditation et Yoga du Sensible.

Détail:

Claire Laronde est la fondatrice de la Danse du Sensible qui s’appuie sur la méthode éprouvée de la Pédagogie Perceptive de Danis Bois en intégrant également méditation, expression dansée et communication non violente pour développer un nouveau rapport à soi et au monde, à la fois authentique, incarné et bienveillant.

La Danse du Sensible est d’abord une danse intérieure et perceptive. En effet, la lenteur est une voie royale pour affiner nos sensations, ressentis et nous permettre de rentrer en lien avec la profondeur de soi et la sensation du mouvement intérieur ou mouvement interne. Ce mouvement est une mouvance autonome ressentie dans le corps qui anime de manière indifférenciée tous les tissus (fascias, muscles, os…). Il est l’expression d’une force de vie à l’origine de tout mouvement du corps. Nous découvrons alors une nouvelle « matière » du corps, une matière animée, rendue consciente par l’attention qu’on y porte. Une « matière » que l’on peut ressentir dans le corps, qui a plus à voir avec la conscience corporelle et psychique. C’est une nouvelle perception du monde « physique ».

Plus nous descendons profondément dans cette « matière » par nos sensations physiques et plus nous ressentons que ce mouvement interne anime également toute chose de l’Univers. Nous sommes en lien avec une nouvelle dimension, bien plus vaste que le corps physique. En cela, cette danse devient une danse de l’Être, nous ressentons la dimension illimitée ou spirituelle de l’être. Nous pouvons nous abandonner à cette force autonome, nous laisser bouger et danser par le mouvement qui anime notre « matière » et crée le geste sans intervention de notre volonté. Cette forme d’expression renouvelle naturellement notre créativité.

Nous entrons également dans la dimension méditative de la danse. Le silence se crée, un nouvel espace s’ouvre, en deçà du mental ou des pensées habituelles, celui du témoin neutre et bienveillant. Nous pouvons alors observer et accueillir pleinement toute forme d’expression de l’être, nous laisser pleinement touchés, vivre pensées et émotions sans peurs, car nous en sommes détachés.

Au contact du mouvement intérieur, nous acquérons progressivement la capacité à exprimer pleinement la part essentielle de nous-même. Je pourrais m’avancer à dire que le mouvement interne correspond au ressenti incarné et subjectif du Prâna (terme sanskrit désignant « le Souffle de Vie » ou  » le Principe vital »). Lorsque cette sensation se développe en profondeur, elle prend alors corps dans le geste et l’expression du danseur, habité par une nouvelle intensité de présence, un goût d’incarné. Nous apprenons petit à petit à laisser s’exprimer au mieux et sans entrave le mouvement intérieur ressenti, en toute authenticité, tant dans la danse que dans notre quotidien. La Danse du Sensible est ainsi danse d’incarnation.

Dans l’espace méditatif créé par l’attention consciente à notre danse, le mouvement intérieur devenu conscient vient rendre mobile ce qui était immobile, sensible ce qui était insensible et conscient ce qui ne l’était pas. En libérant des espaces du corps, de la « matière », il vient à bout de nos blocages physiques et psychiques, de nos croyances et conditionnements. L’enrichissement de nos perceptions engendre ainsi de profondes modifications neuronales qu’on appelle « plasticité cérébrale », entraînant un changement progressif de notre regard et rapport au monde. La Danse du Sensible devient danse de transformation.

photo 5 (2)

(*) Le Sensible se définit comme une manière d’être à soi et au monde qui s’appuie sur la perception du mouvement interne que l’on ressent dans le corps. C’est le lieu d’expérience de l’Être dans le corps, duquel nous apprenons à apprendre. Le Sensible désigne ainsi « la qualité des vécus de contenu offerts par la relation au mouvement interne, et la qualité de réceptivité de ces contenus par le sujet lui-même » (BOIS Danis, AUSTRY Didier,  Revue Réciprocités n°1, et in Sujet Sensible et renouvellement du moi : « Vers l’émergence du paradigme du Sensible », Ed. Point d’Appui, 2007, 2009, p.107)

 

LA DANSE DU SENSIBLE: POUR QUI? POUR QUOI?

Cette pratique très douce est accessible à tous, que vous vous sentiez en forme ou non physiquement. Elle vous amènera tout naturellement et en douceur à développer votre propre danse ou danse libre. Et ce, même si vous avez peur de danser ou croyez ne pas savoir danser. Nous construisons des bases solides pour y parvenir sans s’en rendre compte !

Si vous n’êtes pas très à l’aise avec le mouvement et la danse libre, vous pouvez commencer par la Méditation ou le Yoga du Sensible qui travaille sur les même bases sans rentrer dans l’expression corporelle et libre.

La Danse du Sensible est autant une gymnastique d’entretien qu’une thérapie par le mouvement et une pratique d’accès à la dimension subtile de la vie qui apporte plus de sérénité et de bien-être au quotidien. Ces effets sont très nombreux et peuvent répondre à différents objectifs dont voici quelques exemples sur différents plans inter-connectés:

  • Sur le plan physique: apprendre à se sentir et se ressentir (ré-éducation sensorielle), développer sa sensibilité et sa sensualité, être mieux dans son corps, relancer sa vitalité, apprendre à s’ancrer, développer sa qualité de présence, prendre soin de son corps (libération de tensions/blocages, réajustement corporel, posture, symétrisation, rééquilibrage entre différentes parties du corps, soin d’endroits douloureux ou remise en mouvement du corps après traumatismes)…
  • Sur le plan psychique (pensées, émotions): comprendre le lien corps – psyché, enrichir ses modes affectif et de pensée, se libérer de ses conditionnements, accueillir sa sensibilité, sa sensualité, porter un autre regard sur ses émotions, harmoniser le corps et l’esprit, apaiser le mental, améliorer sa communication, développer son authenticité, sa profondeur, son sentiment de sécurité…
  • Sur le plan spirituel : connexion à sa profondeur en même temps qu’à une plus vaste et profonde dimension de la vie; ouverture à la dimension incarnée de l’Esprit, du Souffle, de l’Énergie; meilleure compréhension de sa propre dynamique en lien avec celle du vivant (développement de ses talents, dons, projets de vie); ouverture à l’autre, à la dimension inter-connectée du vivant, sentiments d’unité, d’incarnation, d’amour, paix, gratitude, compassion…

COURS EN DANSE DU SENSIBLE

Cours collectifs en Danse du Sensible à Orvault (Nantes)

STAGES ET ATELIERS DE DANSE DU SENSIBLE

Stages et ateliers en Danse du Sensible à Orvault (Nantes) notamment