Regard personnel sur le Yoga du Sensible

 

Petit retour en arrière :

Le Yoga du Sensible est appelé « gymnastique sensorielle » dans la Pédagogie Perceptive issue des travaux du Professeur Danis Bois (1). Ce dernier, initialement kinésithérapeute puis ostéopathe est aujourd’hui reconnu internationalement pour ces travaux de recherche scientifique ayant donné naissance à la Fasciathérapie puis à la Somato-psychopédagogie devenue Psychopédagogie Perceptive avant de s’appeler aujourd’hui Pédagogie Perceptive.

Difficile de s’y retrouver dans tout ce jargon, mais cela dénote d’une pratique vivante, en perpétuel mouvement dont la base est justement le mouvement de la vie dans sa dimension intérieure et individuelle autant qu’universelle. En effet, toutes ces pratiques sont basées sur l’enrichissement du domaine perceptif dont l’appropriation de la perception de ce qui est appelé mouvement interne (lex.), expression d’une force de vie et de résilience mettant en lien matière et énergie, corps physique et psyché (émotions, pensées), monde matériel et spirituel.

Les recherches scientifiques autour de la Pédagogie Perceptive démontrent ainsi comment cet enrichissement des perceptions en lien avec le mouvement interne amène non seulement un mieux-être physique et psychique mais également plus de conscience et même une conscience renouvelée de soi mais également du monde qui nous entoure.

Cette pédagogie a ensuite été investie par de nombreux domaines d’application dans la santé, le soin, les arts, l’expressivité (telle que la Danse du Sensible), donnant lieu à un début de foisonnement de ce que j’appelle les pratiques du Sensible.

A l’origine, D. Bois découvre ce mouvement interne animant les fascias, puis également toute cellule, tissu (os, muscles…) ou matière interne au corps physique. Ce mouvement se révèle également non différent de ce qui anime l’extérieur du corps physique. Le mouvement interne est une sorte de ciment de vie reliant toute chose, comme la matérialisation du principe d’interdépendance ou encore du « Prana » ou « Chi » (ou « Qi »). De nombreuses corrélations pourraient être faites avec les corps subtils décrits en Yoga (chakras, nadis…) mais là n’est pas mon propos.

La pratique est orientée au départ par le toucher qui ramène l’équilibre et la vie dans le corps.

D. Bois prend alors conscience que cette approche peut-être prolongée par des mouvements du corps dans la lenteur afin de favoriser l’équilibre quotidien de la personne, mais également sa propre évolution (bien que l’auto-traitement par le toucher soit aussi possible). La pratique du mouvement extérieur dans une lenteur relâchée, en lien avec la sensation de ce mouvement interne se déploie alors entraînant de nouvelles découvertes. Si cette pratique apporte de nombreux bienfaits, D. Bois s’aperçoit que le corps tend parfois à rester dans ses propres schémas intérieurs, répétant toujours les mêmes mouvements, empêchant l’accès à l’évolutivité inhérente au mouvement interne, et par là-même, l’accès à la nouveauté psychique et au changement. Ceci explique la création de nombreux « mouvements codifiés », enchaînements de mouvements (comme en Qi Gong ou Taï Chi Chuan) permettant au corps-esprit d’aller ainsi explorer de nouvelles orientations et facilitant ainsi la transformation de soi : la « gymnastique sensorielle » est née.

Finalement, la dynamique méditative induite par la perception et l’attention consciente à ce mouvement interne conduit D. Bois à explorer cette dynamique dans l’assise statique. De par ses fonctions scientifiques et universitaires, D. Bois appellera cette pratique « introspection sensorielle ». Depuis peu, ayant légué la direction du Centre d’Etudes et de Recherche Appliquée en Psychopédagogie perceptive ou CERAP (2), cette approche est devenue « la Méditation Pleine Présence », laissant s’exprimer l’expérience spirituelle ayant accompagné les recherches scientifiques de D. Bois tout au long de sa vie.

La méditation est ainsi devenue une sorte de ciment de la Pédagogie Perceptive, au même titre que le « toucher relationnel » et la « gymnastique sensorielle » incluant le travail sur les fascias, et la conscientisation par la parole (« l’entretien à médiation perceptive ») ou « l’écriture expérientielle ».

Voilà comment la Pédagogie Perceptive constitue aujourd’hui une méthodologie complète basée sur des références scientifiques solides issues de l’expérience pratique et spirituelle du Professeur Danis Bois. Je suis particulièrement admirative de ce travail ayant permis le rapprochement du milieu spirituel avec celui des sciences appliquées, comme le rapprochement déjà opéré par Swami Prajnanpad et Arnaud Desjardins par leur faculté à traduire des enseignements spirituels issus du fond des âges par un langage rationnel et logique apte à la compréhension des occidentaux.

Mon expérience du Yoga du Sensible :

Ayant d’abord été formée au Yoga puis à la Pédagogie Perceptive dans le cadre de ma formation en Danse du Sensible, il me paraît naturel de donner à la « gymnastique sensorielle » une autre appellation plus en cohérence avec mon parcours et mon expérience : « le Yoga du Sensible ». En effet, je vérifie petit à petit à travers ma formation théorique et ma pratique de différentes approches du Yoga que cette gymnastique sensorielle, au-delà d’un équilibre physico-psychique, facilite l’entrée en méditation et mène bien à l’état d’union ou de Présence recherché en Yoga. Ce que je vis est la conscientisation de ma matière physique, le rapprochement, l’équilibre et l’éclairage entre ce qui semble de l’ordre de la matérialité du corps, ce qui apparaît comme immatériel (dénommé en général « énergie ») et la psyché à travers les pensées et émotions. L’évidence des liens subtils corps-esprit se dévoile ainsi peu à peu. Par ailleurs, la pratique amène aussi la notion de lâcher-prise ou d’abandon car il s’agit d’apprendre à se laisser porter et apprendre de ce mouvement de vie qui nous transforme lorsque nous apprenons à rentrer en relation avec celui-ci. L’évolution de cette relation dévoile les qualités de chaleur, de lumière et d’amour ou de bienveillance, d’incarnation dans la « matière » portées par le mouvement interne (lex.). Telle Kundalini, cette énergie nous « travaille » et purifie de l’intérieur de façon tout à fait autonome, mais nous avons également un pouvoir de conscience avec ce mouvement intérieur (lex.).

Lorsque je découvre la Danse du Sensible, l’expérience du mouvement interne m’est familière, sans savoir ni connaître toutes les implications de la relation à ce mouvement intérieur.
A l’adolescence, dans mes premières années de conscience d’animation par ce mouvement, je vis essentiellement ce mouvement comme une énergie libératrice, dénouant des tensions pendant mes assises de méditation. Dans mon quotidien, quelque chose au fond de moi est en lutte perpétuelle contre ce mouvement, bloquant son animation naturelle propre et induisant des souffrances. Et puis, à travers la Danse des 5 Rythmes® et d’autres cadres privilégiés, je découvre que je n’ai qu’à me laisser porter par ce mouvement intérieur, ayant la sensation « d’être dansée ». Cette expérience amène des états méditatifs bienheureux et agréables, un détachement total des pensées et émotions se déployant comme sur un écran de cinéma.
Par la suite, ma pratique de Kundalini Yoga ne semble qu’une autre voie d’accès aux états et qualités de présence induits par le mouvement interne. Puis, dans ma pratique du Hatha Yoga, les réajustements corporels s’induisent d’autant plus vite que je reste en conscience de cette animation interne. Je découvre combien la lenteur relâchée des pratiques du Sensible, se substitue aux effets de postures d’étirement ou de tonification musculaire plus vigoureuses physiquement et au Pranayama. Dans cette détente, j’arrive plus rapidement aux mêmes effets de tonus, d’ajustement interne et de pacification du corps et du mental, ceci dans une approche extrêmement douce qui libère naturellement la respiration. Le corps physique (tendons, muscles, fascias, ligaments, os, sang, lymphe, système nerveux…), les corps énergétiques (nadis, chakras…) et le Prana se stabilisent, s’harmonisent, s’étirent et se malléabilisent plus efficacement et en profondeur avec le Sensible qu’avec le Hatha et le Kundalini Yoga. Je vis l’accès au mouvement interne comme un facilitateur de présence et de changement intérieur. Point besoin de postures compliquées voire très exigeantes physiquement pour cela. Le Yoga du Sensible me permet également de mieux accueillir l’énergie de Kundalini.

Si la Pédagogie Perceptive met souvent l’accent sur l’accès à la perception du mouvement interne, il n’est cependant pas toujours nécessaire de vivre cette animation interne comme un « mouvement ». Pour chaque personne, les perceptions sont différentes, donnant accès à d’innombrables modalités ou qualités d’états psychiques et physiques internes. Par ailleurs, le mouvement est aussi important que le non mouvement : la pratique du mouvement gestuel révèle un état de stabilité et de présence concomitant à la perception du mouvement interne. Cela est bien sûr évident dans la pratique de Méditation Pleine Présence où nous observons nos états internes sans bouger. Il a été important pour moi de faire des rapprochements avec d’autres philosophies, par exemple celle du Yoga de la Claire Lumière (Vajrayana, tantra bouddhique) qui parle de co-émergence pour préciser que la vacuité (non mouvement) n’existe pas sans les apparences (mouvement) et les apparences n’existent pas sans la vacuité.

En résumé :

Vous trouverez dans le Yoga du Sensible (ou bien la méditation et la Danse du Sensible), une pratique complète et douce s’adaptant aux particularités physiques de chacun et s’immisçant facilement dans le quotidien. Ce Yoga est pour moi d’abord synonyme de douceur, de bienveillance et de joie. La particularité de ce Yoga est de développer une relation au mouvement interne (lex.) qui réactive en soi une force de vie et de résilience. Ce mouvement intérieur (lex.) agit comme un accélérateur de conscience, développe progressivement la possibilité d’un abandon et d’un lâcher-prise aussi bien physique que psychique, un espace ouvert à l’amour.

 

Notes:

1- https://www.cerap.org/fr/chercheur/danis-bois / https://danis-bois.fr/?page_id=1356

2 – https://www.cerap.org/

Festival Présence en mouvement 2020

Du 23 au 26 juillet 2020 dans l’Yonne, un festival mettant à l’honneur la Danse du Sensible et les Arts Sensoriels

Festival Présence en mouvement 2020

Le Festival se déroule toujours dans le cadre magnifique du domaine de la Métairie du Moulin, lieu inspirant et ressourçant propice à la dynamique méditative.

Devant la réussite des années précédentes, cette année 2020 s’enrichit d’un jour supplémentaire.

Ce festival autour de la présence en mouvement propose plusieurs axes pour les novices, amateurs ou professionnels:

  • Découvrir différentes pratiques liées au mouvement du Sensible: Danse, expression théâtrale, musique, médiation, arts martial, écriture…
  • Vous exprimer en proposant des spectacles, créations ou en participants aux espaces d’improvisation dans la nature ou en intérieur.
  • Partager, ressentir, échanger, méditer, participer aux tâches bénévoles.
  • Ou juste vous reposer et profiter de lieu propice au silence et ressourcement

Plus d’infos par ici

Danse du Sensible en ligne

Ateliers de Danse du Sensible en ligne pendant le confinement

La Danse du Sensible, danse méditative, nous invite à entrer en relation avec la part vibrante, essentielle et sensible en nous pour la danser, nous laisser toucher, émouvoir et transformer par l’accueil de nos états d’âme dans le corps. Pour en savoir plus…

  • Samedi 2 mai 15h à 18h: LA CONFIANCE ou « Faire confiance à la confiance ! » Par le geste conscient éprouvé dans la lenteur, il est plus facile de se relier à ses ressentis et de percevoir l’intelligence sensorielle à l’oeuvre en soi. Nous pouvons alors découvrir combien la confiance est inhérente à notre vraie nature, sous la forme d’un vécu corporel et psychique de chaleur, de douceur, de lumière et d’amour par exemple. Nous expérimentons la sagesse ou connaissance du « corps sensible » telle une confiance immense et indestructible, nous nous rappelons alors qu’il est possible de véritablement faire « confiance à cette confiance » ou sagesse éveillée en soi.
  • Samedi 16 mai 15h30 à 18h30 
COMMENT PARTICIPER A CES ATELIER EN LIGNE ?
  • Vous n’avez pas besoin d’un grand espace pour cette danse. Mais si c’est le cas, vous pourrez également en profiter ! Prévoyez simplement une chaise et de pouvoir danser pieds nus ou en chaussettes.
  • Cliquez sur le bouton « Participer » pour effectuer votre règlement. Vous recevrez alors une confirmation par mail ainsi que les codes de connexion pour la séance.
  • Télécharger zoom, cela prend 2 min sur cette page: https://zoom.us/download  Il n’y a aucun besoin de créer un compte personnel.
  • Testez vos micro, caméra et connexion avant de participer à l’atelier.
  • Avant l’atelier, assurez-vous que vous pourrez ne pas être dérangés. Le port d’un casque avec un fil suffisamment long est envisageable.
  • 15 min avant le cours:
    – Ouvrez le logiciel zoom, cliquez sur: « rejoindre la réunion » et rentrez les numéro d’identifiant (N°ID) et mot de passe de la réunion.                                                          – Ou bien cliquez directement sur le lien reçu par mail. Il vous sera demandé d’ouvrir zoom et de rentrer les numéro d’identifiant (N°ID) et mot de passe de la réunion.
  • Pour une meilleure inter-action: réglez votre camera de manière à ce que je vous vois entièrement. Vous pouvez cependant aussi participer sans avoir de caméra, ni de micro !
  • Si besoin: contactez-moi ici (Attention, merci de regarder dans vos spams si vous attendez une réponse !)

Kundalini Yoga pour booster son système immunitaire

Voici une série de Kundalini Yoga accessible pour renforcer votre système immunitaire.

Dessin de la posture du chient tête en bas (ou triangle)

Le Kundalini Yoga de Yogi Bhajan nous offre une palette de Kriya (posture ou série de Yoga pratiquée en conscience) pour ajuster notre équilibre physique, physiologique et mental. Voici ma série préférée pour renforcer le système immunitaire.

Et pour les élèves, retrouvez tous les cours sur votre espace membre par ici

Bonne pratique !

 

Cours de Méditation et Yoga en ligne pendant le confinement

Pendant le confinement, des cours en ligne de méditation et Yoga

Avec l’arrivée du Coronavirus, une atmosphère de plus en plus pesante semble s’abattre sur nos têtes, laissant émerger toutes sortes de peur souvent irrationnelles et pouvant engendrer des cercles vicieux en actes et pensées. La peur représente par ailleurs un stress facteur de baisse d’efficacité de notre système immunitaire.

Pour continuer à nous sentir reliés les uns aux autres, nous nourrir d’une belle énergie en poursuivant notre effort de présence et de reliance à la source, je vous propose des cours en ligne hors vacances scolaires zone B et jours fériés (voir plus bas pour participer):

  • Hatha Yoga: lundi 18h45-20h > connexion à 18h35 (Prévoyez tapis, coussin et de quoi vous couvrir pour la relaxation)
  • Méditation: mercredi 7h45-8h45> connexion à 7h35 (Prévoyez une chaise confortable avec éventuellement coussin/couverture pour adapter votre posture et pouvoir poser vos pieds aux sols)
  • Yoga du Sensible: jeudi 18h20-19h35 > connexion à 18h10 (Prévoyez une chaise confortable avec éventuellement coussin/couverture pour adapter votre posture et pouvoir poser vos pieds aux sols)
  • Kundalini Yoga: jeudi 20h-21h30 > connexion à 19h50 (Prévoyez tapis, coussin et de quoi vous couvrir pour la relaxation)

Du point de vue du Yoga, toute crise, problème ou maladie prend son essence dans le « corps spirituel » ou encore « corps causal ». Nous avons tous quelque chose à apprendre de cette épidémie. « Corona »: ne pense-t-on pas à « cœur » ou encore « couronne », lieu du 7ème chakra qui nous met en lien plus étroit et subtil avec le reste du monde.

Voici un extrait à ce sujet du message d’Amma : « Le comportement égoïste de l’homme envers la nature lui revient maintenant sous la forme de telles épidémies. En 2002, Amma a prévenu que des tragédies comme celle-ci et des calamités naturelles pourraient se produire dans le monde. C’est alors qu’Amma a commencé à chanter « Om lokah samastah sukhino bhavantu » (que tous les êtres de l’univers soient heureux et en paix) quotidiennement à l’ashram et lors de ses tournées, et a encouragé ses enfants du monde entier à le chanter également quotidiennement. »

Le Yoga nous apprend aussi que chaque pensée, croyance, peur, est une cause qui peut potentiellement créer « le problème ». Alors, plus que jamais, prenons soin de nos pensées pour nous-même et pour le monde. Les mantras sont d’une aide formidable pour cela.

Vous souhaitant de profiter de ce temps de confinement pour revenir à l’essentiel, cultiver l’amour, la lumière et les pensées positives pour vous et le monde.

Om lokah samastah sukhino bhavantu.

 

COMMENT PARTICIPER AUX COURS EN LIGNE ?

  • Commencez par télécharger zoom, cela prend 2 min sur cette page: https://zoom.us/download  Il n’y a aucun besoin de créer un compte personnel.
  • Testez vos micro, caméra et connexion avant votre 1ère connexion au cours.
  • Si vous n’êtes pas déjà élèves inscrits au cours, vous pouvez également participer. S’il n’y a pas de niveau dans ces cours, il est cependant préférable d’avoir déjà une certaine pratique ou bien d’être capable d’adopter une attitude d’accueil et de bienveillance par rapport à vos propres limites, ces cours poursuivant une certaine progression depuis septembre. Si cela ne vous fait pas peur (ouff !), alors bienvenue ! Si vous pouvez soutenir l’association en cette période critique, nous vous serons reconnaissants pour votre don en cliquant sur le lien ou en envoyant un chèque comme indiqué:

Ou envoyez un chèque à l’ordre et adresse de Mouv’Heart:

  • Inscrivez-vous au(x) cours souhaité(s): ARRÊT AU 18 juin 2020
  • Vous recevrez les codes et lien de connexion par mail juste avant les cours du soir et la veille pour la méditation du matin.
  • 10 min avant le cours:
    – Ouvrez le logiciel zoom, cliquez sur: « rejoindre la réunion » et rentrez le numéro d’identifiant de la réunion (N°ID)                                                                                      – Ou bien cliquez directement sur le lien reçu par mail. Il vous sera demandé d’ouvrir zoom et de rentrez le numéro d’identifiant de la réunion (N°ID)
  • Pour une meilleure inter-action: réglez votre camera de manière à ce que je vous vois entièrement. Vous pouvez cependant aussi participer sans avoir de caméra, ni de micro !
  • Si besoin: contactez-moi ici (Attention, merci de regarder dans vos spams si vous attendez une réponse !)

 

Stage Tantra en couple – 6 décembre 2020

Dimanche 5 avril reporté au 6 décembre 2020 de 10h à 18h, venez célébrer le couple originel avec Elodie et Navjeet à Nantes

Le Tantra propose de faire l’expérience de « l’unité divine » présente en toute chose de l’Univers, ou du « Réel » sous-jacent à notre appréhension duelle du monde. De très nombreuses voies sont parvenues jusqu’à nous. Parmi elles, le Kundalini Yoga transmis par Yogi Bhajan propose les Vénus Kriya permettant d’expérimenter cette union en pratiquant des exercices ludiques avec un partenaire. Il n’y a jamais aucune optique sexuelle à ces pratiques, il s’agit simplement de rentrer en intimité avec son partenaire pour mieux rentrer en intimité avec soi ou inversement. Une autre manière d’explorer nos polarités pour expérimenter l’au delà de cette dualité. Car la relation en jeu dans le Tantra concerne avant tout la relation à sa propre Présence, et par là, à celle de l’autre… Pour en savoir plus et vous inscrire

Du respect de soi à la Danse du Sensible

Ressentez-vous parfois un manque voire une absence de respect pour vous-même ? Cela peut être dû à des milliers de raisons ou de causes. Mais là n’est pas l’important. L’important est notre regard, notre manière de réagir à ce manque de respect de soi. Que pouvons-nous y faire ? Sommes-nous capables de donner de l’amour à cette part de nous-mêmes ? Comment pouvons-nous soigner ce manque de respect de soi ?

Danse de respect de soi 2

Encore faut-il être à même de reconnaître, prendre conscience, ressentir qu’il y a non respect de soi. La Danse du Sensible nous aide non seulement à cette reconnaissance mais également vers un chemin de guérison.

En développant nos perceptions, la Danse du Sensible nous invite à devenir de plus en plus conscients de notre intériorité jusqu’à la source de ce qui naît en soi. Mais développer ses perceptions ne suffit pas ! La force de la Danse du Sensible est de nous amener, grâce à la lenteur, dans un espace de silence qui est un espace d’accueil, de bienveillance, de non-jugement. Ce silence émerge d’une présence consciente à notre intériorité.

Dans ce silence à la fois neutre et bienveillant, nous développons petit à petit plus de sécurité, de confort et de confiance en nous-mêmes. C’est un premier pas vers le respect et l’amour de soi. Une fois plus proche de soi, dans ce silence, la Danse du Sensible nous met au contact de ce qui émerge et vit en nous. Ce contact, cette relation intime à soi peut prendre la forme de ce que nous appelons le mouvement interne ou mouvement intérieur, la sensation d’un mouvement de vie qui s’exprime en nous. Nous savons aujourd’hui que ce mouvement intérieur va toujours dans le sens du meilleur pour nous-mêmes, c’est-à-dire dans le sens d’une forme de résilience. C’est pourquoi la Danse du Sensible nous invite à nous laisser emmener par cette force de vie. De cette capacité à se laisser emmener, se laisser bouger ou mouvoir de l’intérieur émerge le respect de soi.

Nous avons ainsi le choix de lutter contre le mouvement ou de laisser faire, nous laisser agir, modeler de l’intérieur jusqu’à nous abandonner, même si cela est inconfortable parfois. Alors nous comprenons que cette capacité à dire oui est un profond respect de la vie en soi, c’est le respect de soi apportant également une forme de douceur, de bienveillance et d’amour.

Et plus nous rentrons en lien avec cette force interne en nous, plus nous rendons conscientes les différentes parts (ô combien nombreuses !) de nous-mêmes. Chaque fois, il s’agit d’apprendre à accueillir et accepter une nouvelle facette en nous.

Puis, dans un second temps, nous pouvons oser laisser s’exprimer ces facettes à travers la danse et mieux nous accueillir. En nous autorisant à accueillir les différentes expressions de nous-mêmes, nous prenons conscience que notre singularité est aussi une part d’humanité qui nous rapproche de l’autre : ce qui nous anime est à la fois personnel et universel, nous appartenons tous à la même communauté humaine. Et cette prise de conscience nous apporte une telle détente, un si grand soulagement. Nous ressentons qu’au-delà (ou en deçà) des différences, nous sommes tous façonnés de la même matière, de la même énergie, nous émergeons tous de la même source… Et si nous allons plus loin, nous expérimentons que ce qui nous rassemble et ce qui nous porte, tout au fond, c’est bien l’amour.

Alors écoutons, ressentons, accueillons, respectons et aimons ce que nous sommes pour mieux accueillir l’autre et le monde ! C’est le chemin que nous propose la Danse du Sensible.

2020 : « L’attitude neutre est la joie de Dieu »

Avec cette petite phrase, Yogi Bhajan, nous rappelle l’importance de développer notre capacité à voir au delà de la dualité.

« L’attitude neutre est la joie de Dieu ». Je rappelle ici que pour Yogi Bhajan, comme dans toutes les traditions yoguiques, « Dieu » n’est pas un concept « personnifié » mais plutôt une sorte de « Conscience » ou de « Source » indéfinissable dont nous pouvons chercher à faire l’expérience car elle est à la fois

L’année 2020, dans la numérologie sacrée liée à la tradition du Kundalini Yoga se présente sous le signe de ce qu’on appelle le « mental neutre ». Cette terminologie propre au Kundalini Yoga de Yogi Bhajan fait référence à la Buddhi, terme plus usité dans d’autres traditions. La Buddhi est cette capacité du mental que le Yogi cherche à développer, cette « conscience-témoin » capable de voir la réalité des choses. La réalité ? Tout simplement la nature essentielle de l’Univers, sa substance qui ne se pense pas mais s’expérimente…La Buddhi est une intelligence capable de discrimination entre ce qui est dit « réel » et « non réel » (le monde des apparences) en Yoga. La Buddhi comprend ou expérimente que les phénomènes (tout mouvement de la vie, la Manifestation) et la vacuité (Shunya, de l’ordre du Non manifesté, indescriptible mais participant de l’expérience du silence et de l’immobilité) sont indissociables, que la vie duelle (le bien, le mal) n’est qu’une facette de la réalité de l’expérience humaine. C’est cette dualité à laquelle fait référence « Maya » en sanskrit, « l’illusion », celle de croire à l’unique réalité de l’expérience du monde physique ou des phénomènes.

Cette conscience, ce mental neutre, se développe lorsque nous apprenons à « faire silence » dans notre mental pour accueillir tous les phénomènes arrivant à notre conscience (par les sens ou la pensée : représentations mentales, émotions, sensations…). Alors nous sommes capables de voir que nous pensons ou interprétons la réalité lorsque nous qualifions une fleur de « belle » ! Nous avons simplement qualifié une attirance mentale envers cette fleur, mais avons-nous seulement fait l’expérience de cette fleur ? Swami Prajnanpad disait encore : « Vous pensez que vous voyez mais vous ne voyez pas que vous pensez ».

Lorsque le mental neutre se développe, non seulement nous apprenons à voir au-delà (ou en deçà) de cette dualité, mais nous approchons également cette joie dont parle Yogi Bhajan. Cette neutralité n’a en effet rien à voir avec l’indifférence ou une froide appréhension du monde. Nous sommes, au contraire, plus que jamais capables de nous laisser touchés par la vie car nous n’appréhendons plus la souffrance et le bonheur de la même façon. Alors nous expérimentons cette joie dont parle Yogi Bhajan, la joie de reconnaître les choses pour ce qu’elles sont, la joie d’en faire l’expérience réelle. Notre vision change ainsi que notre façon d’appréhender le monde. Nous ne pouvons plus faire les mêmes choix ni nous comporter de la même façon, nous commençons à comprendre comment ne plus nous « faire avoir » ou « ballotter » par les événements dits « agréables » ou « désagréables », nous ressentons la lumière et la joie infinie derrière le monde des apparences… cela est une partie du chemin proposée par le Yoga.

Pour en savoir plus sur la tendance spirituelle de 2020, téléchargez ici la traduction du texte de Shiv Sharan Singh, disciple de Yogi Bhajan fondateur de l’Ecole Internationale de Karam Kriya (numérologie sacrée).

 

Danse du Sensible à la Chapelle-sur-Erdre

Une méditation en mouvement pour harmoniser le corps et l’esprit

Douceur, présence, et connaissance de soi

Ralentir, se détendre, vider son esprit

Développer sa conscience corporelle, sa sensorialité et sensualité

Retrouver douceur, bienveillance et joie intérieure

Etre plus en lien avec soi-même, découvrir une autre forme de méditation

Développer son authenticité en reliant son expression à son intériorité

Se sentir mieux dans son corps, dans sa pensée, dans sa vie

Cette pratique très douce développe la perception pour accéder à une danse consciente reliée à son intériorité. C’est une danse du mouvement intérieur visant une expression présente et incarnée de l’essentiel. Le mouvement intérieur ou mouvement interne est une force autonome ressentie dans le corps, génératrice de chaleur, de conscience, d’amour, d’ouverture et de renouveau.

La Danse du Sensible s’appuie sur le déroulement du geste dans la lenteur et le relâchement ainsi que sur un toucher très doux et la mise en mots du vécu. La pratique alterne entre mouvements codifiés et liberté d’expression, silence et musique. Cette approche favorise la découverte de nouvelles voies pour le corps et la psyché, base d’un travail de connaissance de soi et de transformation.

Inspirée par la pédagogie perceptive, l’expression dansée et la communication non violente, la Danse du Sensible propose une nouvelle manière de se relier et de s’exprimer, à la fois authentique et incarnée. Elle est le prolongement expressif de la méditation Pleine Présence et du Yoga du Sensible.

Pour en savoir plus sur la Danse du Sensible

Lieu: Maison des Arts Martiaux Grand Ouest, salle Yin (en haut), 5 Rue de Thessalie, 44240 La Chapelle-sur-Erdre

Contact et inscription : Elodie au 06 50 42 23 07 ou par mail ici

Tarif : 35 € adhérents Mouv’Heart, MAM et AYA ; 40 € non adhérents ; 28 € réduit

Dates : 15h-18h, les samedis 11 janvier, 7 mars et 2 mai à la MAM (voir les autres dates à Orvault)

Les Lois de la Nature selon Amma

« Notre nature réelle, c’est l’Amour, c’est ce qu’on ne peut pas changer ».

Par cette parole, Amma, nous rappelle que l’Amour inconditionnel, la lumière, font partie intégrante de notre être, c’est notre dimension sacrée, divine, immuable.

Amma, s’est exprimée à Châlons-en-Champagne en octobre. Selon Amma, les Lois de la Nature (ou « les Lois de Dieu ») très importantes sont les suivantes:

  • Unité
  • Sacrifice
  • Altruisme
  • Karma (le): chacun récolte un jour ou l’autre le fruit de ses actes (pensées ou actions)

Elle précise aussi que « Révérence, vénération et respect envers la Nature (ou « Dieu ») sont bénéfiques à l’Homme lui-même. Car « Dieu », lui, n’a pas besoin de nous… »