Ateliers de danse libre : nouvelle formule

Les ateliers de danse libre seront abordés avec une nouvelle approche cette année: la suite ci-dessous…

Premier atelier de l’année:
dimanche 13 sept de 11 à 14h
à l’Atelier du Coteau (18 rue du Coteau à Nantes)
 

« Chaque jour il faut danser, fût-ce seulement par la pensée. »
Nahman de Braslaw

La danse libre
C’est un plaisir, celui de goûter au corps dans toute sa sensorialité et d’exprimer son mouvement dans une totale confiance et authenticité. C’est aussi une recherche sur soi, une (re)découverte à chaque seconde: la totale présence au ressenti corporel dans l’instant nous amène dans une autre dimension de soi et du rapport à l’autre.
 
Nouvelle formule:
Mon but est de partager avec vous le bonheur de « se sentir dansé » en totale liberté. Pour cela, je souhaite vous emmener progressivement vers votre danse. Une partie de l’atelier sera donc guidée et inspirée par différentes pratiques méditatives dont le yoga et la Danse du Sensible à travers le mouvement sensoriel. Nous naviguerons entre lenteur et vitesse naturelle du mouvement afin que vous puissiez goûter au mouvement interne en vous, ce mouvement profond qui vous guidera vers votre danse, sans effort. Une large place sera bien-sûr laissée à l’expression libre comme l’année passée. Venez goûter au bonheur de la présence et du mouvement spontané !
 

Pour en savoir plus sur ces ateliers…

 
Inscription demandée auprès de Chanderdev Kaur
par tél (06 50 42 23 07) ou mail

Danse libre et méditative

La Vie est une danse, un mouvement perpétuel. Danser librement de façon consciente permet de s’accorder à ce mouvement, d’accueillir l’impermanence ainsi que les différentes parts de nous-même pour cheminer vers plus de paix et d’harmonie. C’est aussi une voie d’expression de notre créativité illimitée.

La danse libre, c’est s’autoriser à bouger au-delà de la forme, de l’esthétique et des conventions sociales dans lesquelles nous vivons. C’est redonner sa juste place au corps, à l’instinct et au vivant. C’est accueillir et exprimer pleinement le mouvement ressenti, porté par le souffle. Cette approche de la danse permet de ré apprivoiser son corps, ses ressentis, ses émotions pour développer une nouvelle voie de cognition source d’harmonisation et de pacification corps – coeur – esprit. Danser ainsi, c’est aussi remettre en mouvement ce qui s’est cristallisé, noué, bloqué en nous, ramenant sensibilité et conscience.  Nous découvrons alors de nouvelles manières d’incarner notre humanité… et cela ne s’arrête jamais!

Mais qu’est-ce que la danse méditative ? Pour moi, il s’agit de mettre le corps en mouvement dans une présence attentive au corps et au ressenti intérieur, puis à l’espace extérieur également. Comme dans la méditation « assise ou statique », notre porte d’entrée est la conscience fine du déroulement des phénomènes intérieurs dans une attention relâchée. Dans un premier temps, nous sommes invités à devenir observateurs. L’élargissement de cette conscience-témoin peut ensuite nous amener en deçà du mental et de l’espace-temps. Dans ce lieu d’un état méditatif, nos schémas/conditionnements peuvent être transformés car nous avons ouvert la porte de l’Universel. La danse méditative nous rappelle ainsi qui nous sommes : des êtres spirituels (en lien avec la Conscience universelle, l’Esprit) faisant l’expérience d’un corps et d’une conscience individuels.

Voici les deux propositions complémentaires pour la danse libre et méditative :

  • la Danse libre: approche par la liberté de mouvement, l’accompagnement verbal et musical
  • la Danse du Sensible: approche par la lenteur, le relâchement et la structure

« Le mouvement en soi est un langage à travers lequel sont exprimées les aspirations les plus élevées et les plus fondamentales de l’homme »

Rudolf Laban

 

Qui suis-je?

Élodie Drölker

Dès mon plus jeune âge, la sensation et le vécu d’un Amour Inconditionnel en même temps que la souffrance des êtres me bouleversent. A l’adolescence, l’empreinte merveilleuse d’expériences mystiques s’invite concomitamment à des symptômes traumatiques. Je me mets alors à méditer spontanément, animée par un mouvement intérieur qui vient m’aider à libérer des tensions. C’est le début de ma recherche intérieure, teintée de la perception d’une réalité non-duelle sous-jacente et du lien d’interdépendance de toute chose. Dès lors, les traditions de sagesses orientales, le travail corporel et thérapeutique s’invitent sur mon chemin. Les constantes de mon parcours sont la méditation et le mouvement à travers la sensation de ce mouvement intérieur qui me guide et m’invite à m’abandonner à plus grand que moi. Ce mouvement du Cœur relié au corps, à la pensée, à mon environnement… Le corps se révélant comme une pleine intelligence d’être, à la fois véhicule, messager et acteur d’incarnation de la Conscience dans la manifestation.

Le Bouddhisme, la rencontre d’Amma, du Dalaï Lama puis d’Arnaud Desjardins transmettant l’Adhyatma Yoga de Swami Prajnanpad ont jalonné mes premières années de retrouvailles avec le Soi, mettant des mots, formes et outils à disposition sur ce que mon intimité connaît déjà. En parallèle, l’évidence du lien corps-esprit me porte vers deux voies principales : celle de la danse libre et du mouvement méditatif sous différentes formes (Danse intuitive, Taï Chi Chuan, Movement Medicine, Life / Art Process…) et le Yoga.

En 2003, je découvre la Danse des 5 Rythmes® : mon corps s’ébranle, je ne danse plus, je suis dansée ! Guidée par le mouvement intérieur, retrouvant un cœur libre, ouvert, vaste et en paix. C’est bon, léger, joyeux, la joie d’être, tout simplement. Dès lors, je sais que j’enseignerai un jour le mouvement. Il paraît qu’à 4 ans, je tannais déjà ma mère pour danser ! Je danse quotidiennement, partout et intensément, c’est un moyen de libération, d’expression et de reconnexion profonde à qui Je Suis.

Après quelques années en tant qu’Ingénieure agronome spécialisée en agriculture bio, je décide d’arrêter en 2012, pour partager ce qui m’anime profondément à travers le Yoga, la méditation et la danse. Je démarre sur les bases de mes formations diplômantes en Kundalini Yoga et Danse du Sensible (danse-thérapie basée sur la Somato-psychopédagogie et la Communication Non Violente).

J’approfondis ensuite l’approche méditative et tantrique, notamment avec les Tantra et Yoga du Cachemire (Daniel Odier, Eric Baret), et surtout à travers le Bouddhisme Vajrayana auprès de mon compagnon Yogi Navjeet. J’explore également différentes voies du Hatha Yoga (Desikachar, de l’Énergie) dont l’approche très pointilleuse du Yoga Iyengar, en termes d’alignements et biomécanique du corps, avec les enseignements de Serge Gastineau.

En parallèle, différentes approches psychothérapeutiques s’invitent dans ma formation personnelle, autour de la résolution des traumatismes (Gestalt, Méthode de Libération de Cuirasses, Somatic Experiencing, Constellations, chamanisme…). Je découvre notamment la Maïeusthésie, approche thérapeutique privilégiant la nature inestimable de l’être et l’espace du Sensible à l’approche psychopathologique du trauma. Je me sens dans mon élément et constate sur moi l’efficacité incroyable à aller dans des espaces encore inexplorés. Je suis touchée par la simplicité et la profondeur de la Maïeusthésie qui rejoint les traditions spirituelles ancestrales: offrir sa présence pour se mettre à l’écoute de l’être et percevoir que tout ce qui arrive a sa pertinence, en dehors de toute approche rationnelle) ! Voir qu’il ne sert à rien de lutter contre Ce qui Est, reconnaître et accueillir les différentes parts de soi pour se réunifier, c’est finalement la même démarche qu’en Yoga.

Et puis avec la pratique des mantras, du mouvement et du tambour chamanique dans mon quotidien ainsi que les soins par le toucher Sensible (Somato-psychopédagogie), s’immiscent peu à peu la vibration des sons spontanés de ma voix. Je me forme alors en chant vibratoire. La voix et le souffle s’imposent désormais comme un outil privilégié dans mes soins.

Et la vie ne cesse de m’emmener à travers des chemins inattendus, m’invitant à apprendre ou plutôt désapprendre chaque jour. Je suis profondément touchée par l’infinie bonté et l’intelligence de la vie, le mouvement perpétuel qui rend l’impossible possible et nous invite à une plus grande ouverture du Cœur. Les mouvements de mon Cœur m’indiquent la justesse du chemin à emprunter, c’est pourquoi j’ai créé Mouv’Heart, le Cœur en mouvement.