Stage Danse du Sensible : Corps vivant Coeur bienveillant

Un WE de Danse du Sensible pour prendre soin du corps et du cœur les 30 nov et 1er déc 2019 à La Chapelle-sur-Erdre

La Danse du Sensible, danse méditative et outil de connaissance de soi, nous invite à une perception renouvelée de soi et du monde. Basée sur la lenteur et le relâchement permettant le ressenti du mouvement intérieur et l’expression authentique de soi, elle transforme et enrichit nos modes perceptifs et cognitifs. Elle déploie un espace à la fois profondément ancré dans le corps et ouvert à la dimension infinie de l’être, permettant une reconnexion transformatrice au flux de la vie, un retour à plus d’authenticité et une ouverture à la créativité.

Dans ce stage nous expérimenterons particulièrement la notion de conscience corporelle et d’ancrage dans le corps comme base au déploiement d’un nouveau rapport de bienveillance à soi et au monde.

Horaires: samedi 30 nov 10h-18h / dimanche 1er déc 10h-18h

Lieu: Maison des Arts Martiaux Grand Ouest : 5 Rue de Thessalie, 44240 La Chapelle-sur-Erdre

Tarif: Adhérents: 150 € / non adhérents: 180 €

Inscription: par mail et versement d’arrhes de 70 € (non remboursables) à l’ordre et adresse de Mouv’Heart par chèque ou virement bancaire: RIB et adresse de Mouv’Heart (merci de prévenir lorsque vous avez effectué un virement).

Contact par ici

Stage Danse du Sensible : Corps vivant Cœur Bienveillant

Un WE de Danse du Sensible pour prendre soin du corps et du cœur les 2 et 3 mars 2019 à Orvault

La Danse du Sensible, danse méditative et outil de connaissance de soi, nous invite à une perception renouvelée de soi, basée sur le ressenti du mouvement intérieur qui transforme et enrichit nos modes perceptifs et cognitifs. Elle ouvre un espace à la fois profondément ancré dans le corps et ouvert à la dimension infinie de l’être, permettant de déployer créativité et authenticité de l’expression.

Dans ce stage nous expérimenterons l’ancrage profond dans le corps, la découverte d’une nouvelle « matière », un « corps-esprit » vivant comme une base au déploiement d’un nouveau rapport de bienveillance à soi et au monde.

Horaires: samedi 2 mars 10h-18h / dimanche 3 mars 10h-18h

Lieu: Ferme du Bignon, salle du Muguet – Quartier Petit Chantilly ORVAULT 25 rue Alfred Nobel (Tram.3: « Jean Rostand »; Bus 79: « Ferrière » ou « Bourgogne »)

Tarif:

Avant le 2 février: 170 € / adhérents: 160 €

Après le 2 février: 200 € / adhérents: 190 €

Inscription: Versement d’arrhes de 70 € (non remboursables) à envoyer à Mouv’Heart 20 rue de Moncellier 44700 Orvault

Contact par ici

Kundalini Yoga

« La totalité de tous les yogas est le Yoga Kundalini, le Yoga de la conscience. Ce Yoga est fait pour ceux qui veulent un enseignement spécifique sur la conscience et la connaissance profonde. Cela demande de l’engagement. »

(Yogi Bhajan)

 

SOMMAIRE  (cliquer sur les liens en bleu)

Présentation des cours de Kundalini Yoga

Qu’est-ce que le Kundalini Yoga selon Yogi Bhajan ?

Le Kundalini Yoga : pour qui, pourquoi ?

Pratiquer le Kundalini Yoga

_____________________________________________________________________

Présentation des cours de Kundalini Yoga

QUE SIGNIFIE « KUNDALINI » ?

Tour à tour désignée comme « Energie Cosmique », « Energie Vitale », « Energie Divine » ou encore « Energie Créatrice », « Kundalini » est l’Énergie de Vie fondamentale qui n’est rien d’autre que notre potentiel de Conscience. « Kundal » signifiant « boucle, spire », l’une des définitions étymologiques signifie « ce qui est enroulé ». La racine « kunda » signifie aussi « lieu », « cavité », ou encore « foyer », « âtre ». On l’appelle aussi Kundalini Shakti faisant référence à la déesse qui donne naissance à toutes les formes de la création, symbolisant l’énergie créatrice divine, le feu qui brûle et transforme. Shakti n’aspire qu’à rejoindre son amant Shiva représentant l’essence non manifestée du divin. Cette symbolique nous rappelle la grande Union visée par le Yoga, perspective d’éveil spirituel complet visant à unir en soi toutes les polarités (l’humain et le divin, le manifesté et le non manifesté…). Kundalini a inspiré de nombreuses autres symbolique telles que : « le serpent de feu » ou  » la boucle de cheveu de la bien-aimée » évoquant la chevelure de Shakti…

Ainsi, dans le corps humain, Kundalini fait référence à l’énergie lovée en 3 tours et demi à la base de la colonne vertébrale dans son état latent. Lorsque Shakti ou Kundalini se réveille, elle tend à s’élever le long de la colonne vertébrale à travers les chakras pour rejoindre Shiva au sommet du crâne. Pour parvenir à ses fins, le feu de la déesse Shakti travaille alors à purifier les centres spirituels en brûlant le karma, les vieilles croyances et conditionnements jusqu’à pouvoir allier Amour et Sagesse dans le Grand Eveil spirituel. Ce processus complet, comme nous le rappelle le Yoga ne saurait s’achever sans une dévotion profonde.

LES COURS EN PRATIQUE

homme assis en méditation avec gyan mudra et représentation des nadisTous les Yoga, dans leur essence, s’intéressent à la Kundalini mais le Kundalini Yoga y accorde une place prépondérante visant à réveiller et élever notre conscience spirituelle à travers une science holistique du corps et de l’esprit. Ainsi, l’approche de ce Yoga ne saurait se réduire à une gymnastique visant à acquérir plus de souplesse et de détente, états qui ne sont que des effets d’une pratique bien plus vaste. L’accent est plutôt mis sur la réappropriation de notre dimension sacrée ou divine, l’expérimentation des énergies plus ou moins subtiles de l’être. Ceci grâce à un panel de techniques respiratoires, de postures statiques et dynamiques, de sons et chants sacrés permettant de rentrer dans une dimension méditative et dévotionnelle (ou d’abandon à ce qui nous dépasse). Il s’agit simplement de faire l’expérience de plus en plus profonde et permanente de soi ou du Soi. Cette expérience, déjà présente, palpable et évidente pour certains, peut s’installer naturellement avec la pratique dans la présence de l’instant au corps physique et au souffle.

Les cours sont inspirés par divers courant du Yoga Kundalini, incluant l’enseignement de Yogi Bhajan, mais également d’autres traditions du Hatha Yoga pour l’aspect postural, et surtout de ma propre expérience.

Généralement, un cours comporte 3 à 4 phases offrant une place importante à la relaxation et la méditation:
– Introduction : méditation et échauffements
– Kriya ou enchaînement de postures incluant techniques respiratoires, sons et méditation
– Relaxation
– Méditation

 

Qu’est-ce que le Kundalini Yoga selon Yogi Bhajan?

EN PRATIQUE

Ce Yoga est très complet, à la fois puissant, doux, énergique, moderne et traditionnel. Il accorde une place aussi importante à la dimension méditative qu’à la relaxation et aux postures dynamiques couplées à des techniques respiratoires et sons sacrés, destinés à la remise en circulation de l’énergie.

Le Kundalini Yoga selon Yogi Bhajan fait partie des « Kriya Yoga ». Un Kriya constituant une posture ou séries de postures incluant pranayama (contrôle du souffle), asana (postures), mantra (sons sacrés) et mudra (positionnements spécifiques des yeux, de la langue et des mains). Kriya signifie « action », « pratique », « travail », « rite » ou « cérémonie ». Un Kriya pratiqué grâce à « un effort soutenu, la conscience intérieure de soi et l’abandon au Seigneur » (Yoga-Sutra de Patanjali) est une action complète en elle-même, ayant le pouvoir de mener à l’éveil spirituel ou la libération: « Chaque homme peut trouver par le Kriya une façon de comprendre sa propre relation avec la nature, et ressentir une révérence spirituelle pour tous les phénomènes, qu’ils soient mystiques ou qu’ils surviennent quotidiennement […] » (Autobiographie d’un Yogi).

Après un seul cours de Kundalini Yoga, le travail en profondeur sur les systèmes nerveux et endocrinien, sur le centre vital, les principaux centres subtils (chakras) et l’aura vous permet de sentir de nombreux bénéfices: détente, clarté mentale, vitalité… C’est un Yoga parfaitement adapté à notre époque qui nous aide à développer résistance physique et psychique au stress. Les séances de Kundalini Yoga visent également à vous donner rapidement le goût de l’état méditatif ainsi que les clés pour développer cette faculté en toutes circonstances. Plus d’infos…

Le Kundalini Yoga respecte la tradition du Yoga en intégrant sa dimension dévotionnelle: l’abandon de soi à ce qui nous dépasse (le Mystère, l’Univers, Brahman, la Conscience Universelle, l’Amour, Dieu, Allah… comme on veut). Aucune croyance ou adhésion à un système philosophique ou religieux n’est cependant requise; il s’agit simplement d’une expérience: déjà présente, palpable et évidente pour certains, pour d’autres, elle peut s’installer naturellement avec la pratique dans la présence de l’instant au corps physique et au souffle.

KUNDALINI YOGA EN FRANCE

En France, la Fédération Française de Kundalini Yoga (FFKY) regroupe les professeurs diplômés et reconnus par un diplôme international agréé par le Kundalini Research Institute (K.R.I.) et fondé par Yogi Bhajan lui-même. La FFKY est également affiliée à IKYTA, l’association internationale des enseignants de Kundalini Yoga selon Yogi Bhajan.

Une autre école inspirée des enseignements de Yogi Bhajan, mais également d’Osho et de divers courant thérapeutiques, a vu le jour: la Fédération de Tantra et Kundalini Yoga (FTKY) créée par un des disciples de Yogi Bhajan: Anand Sharabi (Jean-Jacques Rigou).

ORIGINES

Le yoga est une science millénaire de la philosophie indienne. Le mot « yoga » signifie « union ». Tout yoga vise l’union de notre conscience individuelle à la Conscience Universelle en s’appuyant sur le trépied: corps physique, corps psychique (mental, pensées, émotions) et corps spirituel.

Le Kundalini Yoga est un yoga très ancien qui serait à l’origine de nombreuses autres formes de yoga qu’il réunit en son sein (Djap Yoga, Shakti Yoga, Laya Yoga, Bhakti Yoga, Râja Yoga et Hatha Yoga), ce qui donne un enseignement à la fois traditionnel et très complet. On dit que c’est en raison de sa puissance qu’il a longtemps été gardé secret et réservé à une élite. Il est aussi appelé « Yoga de la Conscience » car la Kundalini n’est rien d’autre que l’éveil de la Conscience ou Connaissance. Le Kundalini Yoga a été introduit dans le monde occidental par un Maître indien, Yogi Bhajan (1929-2004).

Yogi Bhajan Maître de Kundalinî Yoga

Harbhajan Singh Puri, appelé Yogi BHAJAN, est né le 26 août 1929 dans un petit village du Punjab en Inde d’une famille sikhe. « Har » est un des noms sanskrits de la divinité en rapport étroit avec le centre ou chakra du cœur ; « Bhajan » désigne une technique d’écoute du son spirituel (par extension, on appelle également bhajans les chants mystiques ou dévotionnels). Prédestiné à la grandeur de sa destinée, il est élevé dès sa plus tendre enfance dans l’atmosphère d’un endroit sacré en contact avec une lignée tantrique des confins de l’Inde et du Pakistan actuel.

Le premier guide que rencontre le jeune enfant est son grand-père : Sant Baï Fateh Singh Ji. Son titre de Sant indique que par son degré de réalisation spirituelle et le rayonnement de sa vie mystique, il fut un phare pour son peuple. Ce dernier lui conte des récits qui n’ont d’autres buts que d’éveiller l’enfant à la recherche intérieure : il s’agit de l’histoire des Gourous Sikhs et du sikhisme qu’il partagera plus tard avec ses élèves.

Il étudie le Kundalini Yoga, le Yoga Tantrique et la méditation par le gong sous la direction de Sant Hazara Singh, également sikh, Maître de Kundalini Yoga et grand Maître tantrique. Sant Hazara Singh était héritier d’une lignée spirituelle tantrique appelée « la Chaîne d’Or » et se trouvait porteur de la « couronne tantrique », le désignant comme le seul homme au monde à détenir le pouvoir de présider les séances du yoga le plus rare, le « Tantra Blanc ».  En moins de 6 mois, l’adolescent maîtrisa les techniques enseignées et à l’age de 16 ans, Yogi Bhajan est reconnu comme Maître de Kundalini Yoga par son propre Maître.

Il s’intéresse par ailleurs à toutes les voies spirituelles dont il entend parler et part visiter le plus grand  nombre de temples et ashrams possibles en rencontrant tous les Maîtres et Saints connus de son temps. Il étudie aussi les principales religions mondiales dont il connaitra parfaitement les écritures. Son insatiable recherche est encouragée par la tradition d’extrême tolérance qui caractérise le sikhisme. C’est la  conjugaison de ces facteurs qui permet à Yogi Bhajan d’arriver à l’âge adulte avec la maîtrise de 22 disciplines yoguiques différentes et la connaissance des 6 principales religions actuelles.

Suite à son mariage en 1953, il mène une vie de Chef de famille avec 2 enfants et poursuit sa double carrière d’officier des douanes et de professeur de yoga. A l’âge de 31 ans, son engagement et sa dévotion l’amènent à passer 4 années et demi à laver chaque nuit le sol en marbre du Temple d’Or (la principale maison spirituelle du peuple sikh) et c’est là que lui est révélé son lien spirituel et personnel avec Guru Ram Das, le 4ème Guru des Sikhs, qui devient son Guru (« qui guide de l’ombre vers la lumière ») ou Enseignant.

En tant qu’officier des douanes à Delhi à partir de 1965, Yogi Bhajan se trouve en contact direct avec le déferlement d’occidentaux venus à la recherche d’une expérience spirituelle authentique. Il est passionné par le renouveau spirituel qu’incarne ses chercheurs en provenance du Nouveau Monde et se trouve en même temps témoin des nombreuses tromperies dont ces derniers sont victimes. Finalement, un  diplomate canadien à la recherche d’un maître de yoga, l’invite à venir s’installer au Canada. Rendez-vous est pris mais à son arrivée sur place, l’homme est décédé brusquement. Yogi Bhajan démarre quand-même son cycle de conférences à l’Université de Tonronto et commence à donner des cours de yoga. Il est ensuite invité par un ami à Los Angeles. A ce moment là, le mouvement « hippie » bas son plein en Californie révélant à Yogi Bhajan l’aspiration des américains à la vie spirituelle.  Il comprend alors le sens de sa venue et s’installe en 1969 à Los Angeles, pour former des enseignants et y fonder une école qui atteindra très vite un rayonnement international.

Yogi Bhajan couleur Maître de Kundalinî Yoga

Très célèbre aux USA, il a été pendant plusieurs années co-Président du Parlement mondial des religions et fut reçu en audience par deux papes. En 1970, Yogi BHAJAN, qui pratique depuis son enfance la religion sikhe, est nommé le 1er Siri Singh Sahib, « Celui qui a pour mission d’enseigner aux enseignants » en reconnaissance de son activité d’enseignant, de Maître spirituel, d’organisateur et d’administrateur d’un réseau mondial de communautés et d’entreprises au service de la communauté sikhe. A ce titre, il devient également le premier responsable spirituel de cette communauté dans le monde occidental. En 1971, Yogi Bhajan hérite de la couronne tantrique et devient ainsi l’unique grand Maître tantrique (Mahan Tantric) vivant sur Terre. Il a hérité de ce pouvoir à la mort d’un moine tibétain, le lama Lilan Po, qui venait de décéder et qui en avait lui-même hérité à la mort du Maître spirituel de Yogi BHAJAN, Sant Hazara Singh.
En tant que Mahan Tantrique, il va diriger de nombreuses sessions de Tantra blanc dans le monde entier au cours desquelles les participants, vêtus de blanc et assis en lignes d’hommes et de femmes se faisant face, pratiquent des méditations qui les libèrent progressivement de leurs blocages inconscients et leur permettent de vivre dans leur vérité intérieure. En 1974, il crée la fondation 3HO (Healthy, Happy, Holy Organization) pour diffuser le Kundalini Yoga au niveau mondial. Le but de 3HO est que les gens soient heureux, en bonne santé et conscients spirituellement, grâce aux techniques du Kundalini Yoga vécues au quotidien. 3HO siège au Conseil Économique et Social des Nations Unies en tant qu’ONG reconnue pour ses programmes de désintoxication et de désaccoutumance à la drogue.

Yogi Bhajan nous a également transmis l’art du Sat Nam Rasayan (fondé par Guru Ram Das), méditation thérapeutique, ainsi que le Karam Kriya ou numérologie sacrée qui constituent des voies d’élargissement de l’enseignement du Kundalini Yoga, même si celui-ci est complet en lui-même.

KUNDALINI YOGA ET SIKH DHARMA

Le Sikh Dharma signifie « Chemin de l’élève » et correspond au chemin spirituel proposé par le sikhisme. Les origines de Yogi Bhajan et sa lignée spirituelle expliquent le lien très fort entre Kundalini Yoga et Sikh Dharma : Non seulement Yogi Bhajan est né dans une famille sikhe, a été élevé par des sikhs, mais sa lignée spirituelle a croisé celle du 4ème des 10 Gourous Sikhs : Guru Ram Das. Quand Yogi Bhajan a commencé à enseigner le Kundalini Yoga, il a en même temps partagé les enseignements du Sikh Dharma dont il dira : « Il y a 3 choses que j’apprécie particulièrement dans le Dharma Sikh : aucun prosélytisme n’est permis ; il n’y a aucune conversion forcée ; et il n’y a rien qui ne soit complet tel que Dieu l’a fait ». Ainsi, si la majorité de ses élèves a adopté le sikhisme, il ne s’agit aucunement d’une condition  indispensable à l’étude et à la pratique du Kundalini Yoga. Cependant, qu’on le veuille ou non, le lien entre Kundalini Yoga et Sikhisme est inhérent à la transmission même de l’enseignement du Kundalini Yoga par Yogi Bhajan. Car celui-ci a reconnu Guru Râm Das comme son Enseignant et on dit que « le Kundalini Yoga est soutenu par la Maison de Guru Ram Das ». C’est ainsi qu’une grande partie des mantras (sons sacrés) utilisés en Kundalini Yoga sont issus du livre Saint des Sikhs, le Siri Gourou Granth Sahib (cf paragraphe suivant: « Shabad Guru »).

Guru Ram Das, Maître de Kundalinî Yoga et de Yogi BhajanDe son côté, Guru Ram Das a hérité du trône du Raj Yoga par  Baba Sri Chand le fils de Guru Nanak, le 1er Guru Sikh. Le Raj Yoga probablement très proche du Kundalini  Yoga actuel, était alors un enseignement yoguique millénaire secret car seulement transmis aux plus assidus, et redouté pour la puissance de ses techniques. C’est par cet acte que fut ainsi réalisé le mariage entre Sikh Dharma et Kundalini Yoga. Guru Ram Das est un des maillons de la « Chaîne d’Or » qui représente la lignée des enseignants de Kundalini Yoga à laquelle chaque enseignant est relié. Sa compassion sans limites est encore dans la mémoire des Sikhs. Il incarne le service vrai, rendu à tous, sans distinction, par amour ainsi que la bonté du cœur et la dimension la plus élevée du mental: le mental neutre, cette conscience que la lumière divine est en tout et en tous, et qu’elle est la Véritable Identité (Sat Nam) de tout ce qui est.

SHABAD GOUROU

Le chant, la répétition de sons sacrés (les mantras) est un des piliers du Kundalini Yoga. « Chaque élément de l’univers est dans un état vibratoire constant qui nous est manifesté sous la forme de lumière, de son et d’énergie. Les sens humains ne perçoivent qu’une fraction de la gamme infinie des vibrations. C’est pourquoi il est difficile de comprendre que le Verbe, dont parle la Bible, est effectivement la totalité de la vibration qui sous-tend et soutient toute la Création. Une personne peut harmoniser sa propre conscience avec la conscience de cette totalité en utilisant un mantra ». (Yogi Bhajan). Chanter des mantras (en silence ou à voix haute) est une méthode consciente pour contrôler et diriger le mental, le mettre au service de notre Âme ou du « Soi supérieur ». L’état ultime du mental est appelé anahat, le son ou la vibration continue de l’Infini.

Le Shabad est le courant sonore ou la vibration sonore qui dissout l’ego. C’est pourquoi on parle de Shabad Gourou qui est une véritable technologie quantique du son altérant directement la conscience. Ce courant spécifique est considéré comme un enseignant (le Gourou) dans la mesure où il lève les restrictions et distorsions de l’ego, lequel fait obstacle à la vérité et nous empêche de percevoir notre Soi authentique et d’agir à partir de lui.

Nombre de mantras utilisés en Kundalini Yoga se trouvent dans le Siri Gourou Granth Sahib, le livre Saint des Sikhs. Ce livre regroupe les chants, hymnes sacrés issus de profondes méditations des Gourous sikhs. Ces sons proviennent donc directement de l’Infini, ils sont la vibration de l’Univers lui-même. C’est pourquoi le 10ème Gourou des sikhs a déclaré qu’après lui, le seul Gourou ou Maître spirituel des Sikhs serait le Siri Gourou Granth Sahib. Prononcer ou chanter ses sons sacrés mène à l’union de la conscience individuelle avec la Conscience Universelle, l’objectif du Yoga.

 

Kundalini Yoga : pour qui, pourquoi ?

COMMENT AGIT-IL?

Ce yoga puissant réveille et active la circulation de l’énergie. Il s’emploie à fortifier et préparer le « Corps » (physique, énergétique et mental), notamment via le système nerveux, non pas pour réveiller à tout prix Kundalini, mais pour permettre un éveil conscient et doux de cette énergie. Il agit à tous les niveaux de l’être qui s’en trouve régénéré et atteint ainsi un meilleur équilibre. Ses effets se font rapidement ressentir : notamment, après un cours, son action en profondeur sur les systèmes nerveux et endocrinien permet d’avoir un effet ressenti immédiat tel que détente, vitalité et clarté mentale. Surnommé le « Yoga des nerfs solides », c’est un yoga parfaitement adapté à notre époque qui vous apporte résistance physique et psychologique.

Sur le plan physique, les postures, mouvements et respirations travaillent particulièrement sur la circulation de l’énergie, la souplesse de la colonne vertébrale, le tonus musculaire, et dynamisent les grands systèmes du corps (circulatoire, respiratoire, digestif, sanguin, endocrinien, nerveux, …). Le système immunitaire est fortement stimulé, activant la capacité d’auto-guérison.

Sur le plan psychique, les techniques de concentration et de contrôle du mental pacifient émotionnellement. Petit à petit, le flot des pensées s’apaise, vous apprenez à ne plus vous laisser embarquer par celles-ci ainsi que par les émotions qui en résultent. Vous trouvez en vous-même un nouveau point d’appui, solide et même un espace de calme qui peut progresser vers l’état méditatif.

Sur le plan spirituel, la pratique vous permet de vous reconnecter à vous-même, à votre essence, votre « soi », « être » ou « Âme », jusqu’à l’élargissant de votre champ de conscience vers la dimension la plus élevée de l’être, le « Soi ». En vous connectant à votre être intérieur, votre Cœur s’ouvre et vous expérimentez une paix et une joie profondes. « … Au final, vous comprenez votre existence en relation avec l’univers.» (Yogi Bhajan).

Le Kundalini Yoga, en tant qu’enseignement spirituel à part entière, constitue une approche holistique de l’être et a des effets positifs innombrables sans être une médecine pour autant. Il peut ainsi aider à retrouver la forme, à gérer et diminuer le stress, maîtriser et canaliser les émotions, éliminer la dépression, prendre du recul sur les difficultés physiques et psychologiques, à améliorer les comportements dans la vie familiale, professionnelle et sociale, à prendre confiance en soi, à développer un esprit positif…

Mais cette pratique passe avant tout par l’expérience : chacun peut découvrir par lui-même ses bienfaits sur sa santé physique, psychique et spirituelle.

QUI PEUT LE PRATIQUER?

Pour Yogi Bhajan, « Le Kundalini Yoga appartient à ceux qui le pratiquent » et il n’y a besoin d’aucune expérience préalable pour débuter ce yoga. Ses techniques s’adaptent à tous.

Il ne requiert aucune adhésion à un système philosophique ou religieux et serait plutôt enclin à nous libérer de toute vision réductrice de l’être humain.

 

Pratiquer le Kundalini Yoga

L’attitude juste

« La longitude et la latitude sont données à tout le monde. L’altitude et l’attitude sont apportées par le Kundalini Yoga »

(Yogi Bhajan)

Le Yoga est avant tout une voie spirituelle à part entière. C’est l’attitude intérieure du pratiquant qui prime avant la dite « réussite » des postures. Chaque séance est ouverte et clôturée par le chant de sons sacrés (mantras). Ces sons nous relient directement à notre Âme et nous rappellent que nous ne venons pas à un cours de gymnastique. Le but du yoga n’est pas l’accomplissement de postures acrobatiques, ni d’exploits sportifs. Nous ne sommes pas en compétition avec l’autre, la seule évolution mesurable étant de soi à soi. L’attitude mentale est condition essentielle de cette évolution: nous cherchons d’abord l’accueil bienveillant de nos limites comme de notre potentiel afin de progresser vers plus de calme intérieur et de conscience.

La pratique des postures s’effectue toujours dans le respect de ses propres limites. Chaque élève est amené à essayer les postures même si elles lui semblent difficiles. Souvent, la limite est plus «dans la tête » que physique, et en se détendant, en laissant les pensées de côté, on accorde petit à petit le corps et l’esprit pour dépasser certaines limites et parfois s’épanouir dans la posture. Dans le cas d’une réelle incapacité à prendre la posture, rien n’est perdu si vous restez centrés en vous-même : relaxez-vous, respirez et méditez ! Vous apprendrez à dialoguer avec votre juge intérieur et à devenir bienveillant envers vous-même.

Nous ne cherchons pas la « posture parfaite », mais la « posture correcte », c’est-à-dire celle qui tient entièrement compte de ce que nous sommes dans l’instant présent, de nos capacités comme de nos limites. La posture correcte représente le plus juste de soi-même ici et maintenant. De ce point de vue, aucune posture présentée par l’enseignant ne peut être reproduite à l’identique puisque nous avons tous un corps différent. La posture correcte est d’abord ressentie de l’intérieur pour être incarnée physiquement. Elle nous permet de progresser dans la souplesse, la présence d’esprit et la bienveillance envers soi-même.

COURS HEBDO DE KUNDALINI YOGA

Cours hebdomadaires de Kundalini Yoga 

Stages et ateliers DE KUNDALINI YOGA

Stages et ateliers de Kundalini Yoga à Orvault, Nantes et sa métropole notamment

Danse libre

« Avez-vous la discipline pour devenir un esprit libre ? »

(Gabrielle Roth)

saut-en-arc-au-desssus-nature

 

SOMMAIRE (cliquer sur les liens en bleu)

_____________________________________________________________________

PRÉSENTATION DE LA DANSE LIBRE

Résumé:

La Danse libre est une danse méditative non chorégraphiée, c’est à dire basée sur la liberté totale du geste. Nous prenons le temps de revenir au corps pour nous échauffer, nous relaxer et accueillir tout mouvement qui se présente. C’est un temps pour se laisser être afin qu’émerge notre spontanéité, l’authenticité de notre danse. C’est un entraînement à l’accueil de soi dans toutes nos composantes en pleine conscience et pleine présence. Nous touchons ainsi à la vérité de notre être, dans toute sa beauté, à la fois singulière et universelle. Notre créativité est alors sans limites.

Selon les séances, nous abordons la danse par différentes entrées: physique, physiologique, psychique, symbolique, spirituelle… Nous nous appuyons notamment sur 5 rythmes qui invitent en nous 5 types fondamentaux d’énergies. A travers ces rythmes, nous apprenons à nous laisser modeler, fluidifier par le mouvement ainsi qu’à laisser circuler les pensées et émotions consciemment. Nous ne cherchons pas à faire beau, mais à être vrai et juste avec ce qui se présente, même nos blocages. Cette pratique est profondément libératrice, elle nous aide à lâcher le mental pour laisser faire le corps et nous relier à notre sagesse intérieure.

Détail:

Danser librement, c’est laisser s’exprimer entièrement le ressenti du mouvement intérieur vers l’extérieur, sans souci d’esthétisme. Cela fait appel à cette sensation du Prâna (Souffle de Vie) en circulation, de la finesse de la vie mouvante en nous. Cela nécessite d’affiner notre perception sensorielle interne et externe, mais aussi d’oser, de lâcher nos peurs et conditionnements ou plutôt, de les accueillir pleinement. Avec la pratique, nous apprenons à laisser danser le mouvement en soi plutôt qu’à bouger volontairement: qu’est-ce qui est là, qu’est-ce que je ressens et comment puis-je laisser le geste être le reflet de cette intériorité ? Il n’est pas possible de « mal faire » car tout mouvement reflète la vie en nous.

Danser librement, c’est aussi un plaisir, celui de goûter au corps dans toute sa sensorialité et d’exprimer son mouvement dans une totale confiance et authenticité. C’est oser s’exprimer, redevenir sensible, sensuel, être soi en s’offrant de la bienveillance sans devoir se cacher derrière sa carapace habituelle.

C’est aussi une recherche sur soi, une (re)découverte à chaque seconde. Bouger en conscience permet de (re)mettre du mouvement dans sa vie, de laisser circuler l’énergie, laisser émerger les émotions, les vieilles histoires connues ou inconnues et de s’en libérer. Cela nous allège et nous transforme en nous déconditionnant de nos automatismes.

C’est retrouver sa liberté tout en apprenant à se laisser bouger par la vie, et bientôt à se laisser porter plutôt qu’à porter soi-même. La totale présence au ressenti corporel dans l’instant nous amène dans une autre dimension de soi, du rapport à l’autre et à son environnement: c’est aussi cette dimension méditative ayant le pouvoir de transformer notre rapport à la vie que je souhaite vous faire goûter.

photo 2 (2)

LA DANSE LIBRE: POUR QUI? POUR QUOI?

En principe, par sa liberté totale de mouvement, cette danse s’adresse à tous, que vous vous sentiez (ou croyiez!) ou non en forme physiquement. Car quelques soient vos difficultés physiques, votre âge, vous apprenez à accueillir votre potentiel comme vos limites.
Cependant, cette pratique simple ne l’est qu’en apparence car nous n’avons pas tous la même autonomie et confiance pour bouger. Notamment, le manque de perception corporelle peut être un frein à la liberté de bouger. Car comment bouger si nous ne nous sentons pas? Si vous vous sentez concerné, la Danse du Sensible est peut-être plus indiquée pour vous.

En approfondissant et libérant notre relation au corps par la danse libre, nous ramenons du mouvement et du mieux être dans notre vie quotidienne sur tous les plans de notre Être : physique, psychique (pensées, émotions) et spirituel. Voici par exemple quelques raisons de s’y mettre:

  • Libérer le corps, les émotions, lâcher les tensions, se défouler, lâcher prise
  • Retrouver vitalité, circulation de l’énergie
  • Développer son écoute, son expression, sa communication, son authenticité
  • Se faire plaisir : le bonheur de lâcher la tête pour laisser faire le corps et le Cœur, la joie de se laisser bouger dans toute sa sensorialité et sensualité
  • Se relier à sa profondeur, son Cœur, son Âme et à une plus vaste dimension de la vie
  • Approfondir respiration, ressenti, sensations corporelles, état méditatif, présence à soi, conscience, accueil bienveillant de soi, spontanéité, ouverture, plaisir et joie « d’être » dans l’instant…
  • (Re)mettre du mouvement, de la conscience, de la vie et de la joie dans son quotidien
  • Changer son regard sur le monde et sa manière d’être au monde

 

COURS HEBDO DE DANSE LIBRE

Il n’y a plus actuellement de cours hebdomadaires de danse libre uniquement mais vous pourrez l’aborder à travers la Danse du Sensible ou bien à l’occasion des ateliers à Orvault, Nantes et sa métropole notamment.

STAGES ET ATELIERS DE DANSE LIBRE

Stage et ateliers de Danse libre à Orvault, Nantes et sa métropole notamment

… vers l’accueil

Qui ne souhaite pas se débarrasser des émotions qui ne lui conviennent pas, de celles qui apparaissent comme perturbatrices, dérangeantes, douloureuses, interdites, violentes, de ses peines de cœur… ?

femme-tete-dans-bras-recroquevillee-sur-genouxLe corps ne ment pas, quand nous bougeons, c’est un reflet de nos propres mouvements intérieurs. Et cela est apparu à mes yeux : « … la danseuse… jambes emportées si vite dans un chaos de douleurs et d’émotions, tout le corps est dépassé par cette puissance… Non, je suis plus forte que toi !… »

Du point de vue de l’Absolu, du Non Manifesté, de ma nature Infinie, bien sûr, « Je » ne suis pas ces émotions. Alors je les refuse ? Mais qu’en est-il du point de vue relatif et manifesté de cette incarnation ? Ne suis-je pas vivante de chair et d’esprit ? Ne suis-je pas l’ombre et la lumière ? Mes émotions impactent mes pensées, mon corps, mes systèmes nerveux, hormonal, immunitaire… Et si je continue à refuser, l’émotion se renforce, la peur grandit, tout le système s’emballe.

Et que se passe-t-il encore si quand je suis triste je pleure ? Je pleure et j’accueille l’émotion qui se présente, je pleure de tout mon soûle, je pleure, je pleure… et çà s’arrête, la vague est passée. Si j’ai été au bout de mes pleurs, que reste-t-il ? Rien. Du vide, et même un nouvel espace qui se crée. Je respire. J’ai peut-être même maintenant envie de rire, ou bien je me sens calme, très calme.

jeune-femme-bras-et-tete-accueillants-vers-cielAlors pourquoi vouloir refuser ce que nous sommes quand le refus ne fait que renforcer l’ombre que nous rejetons ?
En yoga, nous nous efforçons d’accueillir nos limites avec bienveillance. A travers la danse libre, nous accueillons également tous les mouvements qui se présentent. Et quand nous suivons le mouvement, consciemment (c’est-à-dire en restant le plus intensément présent à ce qui se passe extérieurement en même temps qu’à notre ressenti physique, à nos pensées et émotions), nous pouvons aussi rentrer en méditation. Dans cet espace de méditation, tout est accueilli, le paysage défile simplement, et je suis là, observant, témoin. D’un certain côté, je lâche prise, je pleure, je crie mais « Je » ne souffre plus. « Je » suis l’écran blanc du film qui reste non affecté alors même qu’une scène de guerre est projetée sur celui-ci.

Et la magie, c’est que plus mon accueil est plein et entier, plus l’ombre, l’émotion, le refus, se dissout vite. Que s’est-il passé ? Du refus à l’accueil, de la danse et du yoga à la méditation… à vous de découvrir !